Exposition Léa Stuby 9 au 18 octobre 2020

Utstilling-Butikk, magasin de souvenirs ou exposition ?

Partir en Van, en voyage en Scandinavie, était un rêve de longue date pour Léa Stuby. Les paysages nordiques à la douceur du soleil de minuit ont permis à l’artiste solitaire de nombreuses inspirations et réflexions. Se retrouver face à soi-même et au soleil couchant infini, aux élans et aux rennes, au silence et à la solitude sont autant de formes d’inspiration qui permettent à l’artiste de créer et de souffler mais aussi de s’y ressourcer. Munie de ses pinceaux, de ses carnets de voyage, de ses appareils photos, de son ouverture au monde et de sa sensibilité, Léa Stuby a documenté son voyage sous de multiples formes pour vous permettre de s’immiscer dans son monde et vous ramener des souvenirs d’un voyage qui, éventuellement, peut devenir le vôtre.

Elle vous invite donc à venir partager ses récits de périple scandinave, au goût de café et de pulla, aux visuels du Nord et au charme de la solitude à la Maison du Vallon.

 

Horaires:

du 9 au 18 octobre 2020 (11h-16h). Le vernissage aura lieu le 9 octobre à 17h.

 

Léa Stuby est une jeune artiste suisse diplômée de l’Edhéa en 2018. Ayant des origines norvégiennes, elle travaille principalement à la recherche de ses racines et de la culture scandinave, notamment à travers la mémoire et les souvenirs d’enfance. Durant ses études, elle effectue un séjour Erasmus en Finlande, à l’Université de Laponie à Rovaniemi. Cette immersion totale dans un pays nordique a confirmé son grand intérêt pour la culture scandinave et leurs traditions, qui lui apportent une source d’inspiration infinie.

L’artiste a participé à diverses expositions depuis 2016, notamment l’exposition « Plausch » au CACY (Yverdon-les-Bains, 2016), à l’exposition de diplômes BA/MA de l’Ecav (Sierre, 2018), à l’exposition « Matchpoint » à la Galerie Bischoff (Berne, 2018), à l’exposition « Carnets » à la Halle Nord (Genève, 2018), à une exposition de ses peintures dans le cadre d’une pièce de théâtre de V. Bonelli, « Peindre à tout prix » (Vevey/Cully, 2018) et à une exposition de ses peintures et photographies dans la salle d’attente d’un cabinet de psychologues (Payerne, 2020). Elle travaille actuellement dans son atelier à Neuchâtel.