“Terreau”, un roman poétique. Lecture d’extraits de et par Manon Reith. Lundi 31 mai à 20h

Dans le Sud, dans la chaleur, des ambiances de spritz au milieu de rues roses, de l’effervescence de foules et des silences inertes, sous un soleil qu’on ne voit en réalité jamais en face, car les rues sont étroites.

Une femme avance.

De l’alcool et des cigarettes sur des balcons, à la petite nuit, au-dessus des toits de briques. Des soirées entre amis, des rires, elle est heureuse, tant, qu’elle a l’impression de flotter, mais elle sent bien en elle que c’est réel.

Elle avance encore, et se met à danser, va à la rencontre de son corps à travers la musique, le contact habillé avec d’autres, à travers la mer et l’observation des nuages.

Une cafetière italienne qui frémit.

Elle questionne les sons, les goûts, les touchers. A sens contraire, elle recrée ses intimités.

 

Manon, née à Genève en 1992, est lauréate du concours PIJA en 2010, publiée dans des revues de poésie depuis 2011 et membre du collectif littéraire AJAR depuis 2016. Aujourd’hui, elle expérimente la poésie narrative dans son projet « Terreau ». Pour partager ses expériences de danse et ses rencontres avec la terre, l’eau et les nuages, Manon souhaiterait faire des aquarelles ou créer des films. Elle ne sait que manier l’écriture. Alors, peindre et danser en mots, voilà son défi.